XVII siècle

Suivant une tendance déjà présente dans des pays comme la France et l'Italie dans les siècles précédents, des figures sociales du XVIIe siècle liés à l'habillement (tailleurs, tisserands, les vendeurs de vêtements) gagnent la puissance économique plus (et donc politique). Sur le marché de l'habillement, complices florissantes également le commerce avec les colonies, apparaissent dentelles, soies, damas, velours précieux, chaussettes, casquettes, des tissus de brocart, dont l'augmentation en phase avec la croissance économique et technologique production. Les tribunaux de la France et de l'Espagne atteignent et dépassent dans la splendeur italienne: la pompe de vêtements devient représentatif de la richesse et le pouvoir des nobles. Vêtements perdre toujours plus, dans les classes moyennes et supérieures, la fonction pratique, devenant souvent pur ornement. Les tribunaux sont un exemple de vêtements d'évolution: non seulement les principes, mais aussi des poètes, des chambellans, dames et les gardes sont équipés d'uniformes très précieux, la mode coloré de couleur et faites avec des tissus coûteux.

IT